Téléphonez-nous au 514-884-9838

Blog

HomeDesigner IntérieurORGANISER UN GARDE-MANGER, 5 ASTUCES ESSENTIELLES

ORGANISER UN GARDE-MANGER, 5 ASTUCES ESSENTIELLES

Écrit par Elizabeth Alescio, organisatrice professionnelle et fondatrice de Mlle Range-Tout

Qui ne rêve pas d’un garde-manger fonctionnel et organisé? Que vous ayez un placard avec quelques étagères ou une pièce complète pour conserver vos aliments dans votre cuisine, il est possible de bien optimiser et organiser cet espace pour mieux vous y retrouver. Nous voulons tous éviter de gaspiller de la nourriture oubliée au fond d’une tablette, ou d’acheter en triple certains aliments pour rien.

Alors, voici cinq éléments clés d’organisation qui vous permettront de profiter pleinement de votre garde-manger!

1 – REGROUPEMENT DES ALIMENTS EN CATÉGORIES

Photo : Elizabeth Alescio / Mlle Range-Tout

Une des premières choses à faire est de libérer une surface de travail pour y faire le tri des aliments. C’est le moment de vider votre table de salle à manger, votre îlot de cuisine, ou les deux! Vous aurez besoin de vous étaler; vous serez surpris de la quantité d’aliments qui peut sortir de votre garde-manger. Il est possible que vous vous sentiez dépassé durant cette étape, mais elle fait partie du processus. C’est souvent le chaos avant que l’ordre puisse régner!

En faisant le tour de vos articles, éliminez tout d’abord ceux qui sont périmés et aussi ceux que vous ne mangerez pas. Regroupez les autres aliments par catégories, telles que les collations sucrées, les collations salées, les pâtes, les grains, les riz, les articles de pâtisserie, etc. En regroupant les aliments, vous aurez une meilleure idée de la grosseur de chaque catégorie et cela vous aidera à déterminer où les placer dans votre garde-manger. 

2 – PLACEMENT STRATÉGIQUE DES ALIMENTS

Blum

Je parle souvent de trois zones d’accessibilité dans un espace : la zone entre les épaules et les genoux, la zone au-dessus des épaules, et la zone entre la taille et les pieds. Ces zones peuvent aussi s’appliquer pour un garde-manger, surtout dans un plan de garde-manger de type walk-in.

Les aliments que vous utilisez sur une base quotidienne devraient être à portée de main, soit dans la zone entre les épaules et les genoux. Ils se trouveront donc sur les tablettes directement devant vous, car c’est la zone qui est la plus accessible, la plus visible et qui demande le moins d’effort. Les aliments qui sont plutôt lourds comme les gros sacs de farine ou les sacs de pommes de terre devraient se retrouver plus bas. Finalement, les articles légers que vous n’utilisez pas souvent, comme les items de pâtisserie, devraient être situés sur les tablettes du haut, au-dessus des épaules.  Pourquoi ne pas profiter de cette occasion pour mettre les aliments de « tentation » comme les biscuits et les croustilles un peu plus en hauteur également!

De plus, il faut penser à qui accède aux aliments. Par exemple, si les enfants sont en âge de préparer leur lunch seuls ou si vous leur permettez d’aller chercher des collations dans le garde-manger eux-mêmes, pensez à ranger ces aliments à leur portée. Je dis souvent que l’on veut responsabiliser nos enfants, donc pourquoi ne pas leur permettre cette indépendance et leur montrer où trouver certains aliments.

La règle des trois zones d’accessibilité peut s’appliquer dans toutes les pièces de la maison. Elle permet de garder en tête comment mieux planifier l’aménagement d’une pièce.

3- UTILISATION DES CONTENANTS APPROPRIÉS

Photo : Elizabeth Alescio / Mlle Range-Tout

Il est important de sélectionner les contenants adaptés à chaque catégorie de produits afin de conserver les aliments le plus longtemps possible, mais aussi pour les ranger adéquatement. 

Je vous suggère des paniers grillagés pour les oignons ou les pommes de terre afin de faire circuler l’air. Ils permettent aussi de voir rapidement la quantité de chaque aliment restant dans le panier.                                           

Vous pouvez aussi opter pour des contenants hermétiques si vous aimez transvider les farines, les sucres, les céréales, les noix, et les fruits séchés par exemple. Il existe plusieurs marques de contenants sur le marché, à voir celle que vous préférez. Un petit conseil : optez pour des contenants qui se lavent facilement. Parfois, les rebords sont difficiles d’accès et il y a risque de moisissure ou bien certains modèles de contenants ont plusieurs morceaux à enlever donc le lavage est compliqué. 

Pour le reste des aliments regroupés, vous pouvez sélectionner des bacs ouverts opaques ou transparents selon votre préférence. Si vous aimez voir les aliments dans votre bac, vous allez peut-être préférer des bacs transparents. Au contraire, si les différents emballages d’aliments vous dérangent visuellement, les bacs opaques sont pour vous. Essentiellement, les bacs établissent une limite physique à chaque catégorie d’aliments pour éviter de déborder et de trop acheter. Par exemple, si votre bac de craquelins est déjà plein, demandez-vous si vous avez absolument besoin d’un autre sac de craquelins. Si oui, avez-vous de la place pour le ranger dans votre garde-manger? Vous voulez éviter de faire déborder une catégorie pour rien.

Aussi, je suggère des bacs ouverts dans un garde-manger pour faciliter l’accès aux aliments. Vous voudrez surtout éviter de devoir soulever un couvercle pour prendre un item. Cela semble logique, mais il faut y penser avant d’acheter les bacs.

De plus, optez pour des bacs pas trop grands ni trop petits. Si les bacs sont trop grands, ils seront trop lourds à prendre et s’ils sont trop petits, vous ne pourrez pas ranger beaucoup d’aliments et vous devrez ajouter plus de bacs.

4- OPTIMISATION DE L’ESPACE

Quand l’espace est limité, il est d’autant plus important d’utiliser adéquatement l’espace disponible. Pour optimiser l’espace vertical, soit l’espace entre deux tablettes du garde-manger, il existe plusieurs articles de rangement.

Il y a les paniers qui s’accrochent sur le bord de la tablette. Je les trouve particulièrement utiles pour des articles légers que vous avez en petites quantités comme des barres tendres. Il faut vraiment s’assurer de ne pas mettre des articles trop lourds sur ce genre de rangement, car il va se déformer facilement. 

Vous pouvez aussi intégrer des présentoirs étagés pour y ranger les conserves ou les épices. D’ailleurs, il existe des présentoirs à trois étages spécialement conçus pour les conserves avec des tablettes plus larges que les présentoirs conventionnels à épices. Les présentoirs étagés permettent de bien voir les conserves et d’y accéder facilement. 

containerstore.com

Le plateau tournant est un autre de mes produits de rangement favoris pour un garde-manger. Vous pouvez y ranger les huiles et vinaigres, les bouteilles de sauces et condiments ou encore les épices. Je les recommande surtout si vous avez un garde-manger avec des tablettes en angle droit pour mieux accéder aux coins. Vous n’avez qu’à tourner le plateau au lieu d’essayer de retirer les articles devant pour accéder à ceux d’en arrière.

containerstore.com

Finalement, il existe des étagères ajustables ou non qui s’insèrent sur une tablette existante. Avec cet article de rangement, vous doublez la superficie de rangement en un clin d’œil. Je les utilise beaucoup dans les armoires de cuisine pour les assiettes, les bols, les tasses et les verres, et d’ailleurs un peu partout dans plusieurs autres pièces de la maison pour optimiser cet espace vertical tant oublié, mais elles peuvent très bien s’adapter au garde-manger.

Un cuisiniste ou un designer d’intérieur accompagné d’une organisatrice professionnelle pourront vous guider dans votre aménagement de cuisine et vous suggéreront des rangements adaptés à votre espace et vos besoins.

5- ÉTIQUETAGE

sweetlabel.fr

Je ne le répéterai jamais assez, mais l’étiquetage fait partie du succès en organisation, pour ne pas dire que c’est une des étapes les plus importantes dans le processus. Pourquoi ? En fait, lorsqu’un espace est utilisé par plus d’une personne, l’étiquetage est essentiel pour savoir où placer les items. 

Il est parfois pertinent d’étiqueter non seulement chaque contenant, mais également la tablette. L’étiquette de la tablette représente la grande catégorie et l’étiquette du produit est plus spécifique au contenu, évidemment. 

Je vous le dis, les étiquettes vous simplifieront tellement la vie. Bien qu’elles permettent une belle touche finale à l’organisation d’un espace, elles sont surtout utiles! Pas besoin d’avoir des étiquettes fancy. Allez-y avec ce qui vous plaît et ce qui fonctionne pour vous : en vinyle, en ardoise, en papier, des post-its, etc. Ce n’est pas important, tant que toute la famille s’y retrouve!

Comme je mentionnais au début, organiser son garde-manger permet entre autres de limiter le gaspillage de nourriture et d’éviter d’acheter en double. L’organisation de cet espace permet aussi de mieux connaître son inventaire pour faciliter l’achat d’épicerie et la planification des repas. Ultimement, si vous n’avez pas le temps de préparer une liste d’épicerie, voici un petit truc : prenez une photo de votre garde-manger. Puisque chaque aliment a sa place, et que tout est catégorisé et étiqueté, vous saurez avec un regard rapide ce que vous devrez acheter. 

En suivant ces éléments clés, vous pourrez mieux ranger et mieux utiliser votre garde-manger, peu importe l’espace qu’il occupe dans votre cuisine.

Bonne organisation !

Mlle Range-Tout

www.mllerangetout.com

Sorry, the comment form is closed at this time.